Métallurgie, produits métalliques,
sidérurgie et nucléaire

La métallurgie est l’activité industrielle de transformation du minerai en métal et de fabrication de matériaux mais couvre un champ très vaste, avec cinq grands secteurs : la sidérurgie, la fonderie, les métaux non-ferreux, les produits métalliques. Fait également partie de ce secteur une partie du nucléaire.

Ce secteur comprend de nombreuses activités : la sidérurgie et la fabrication de tubes, tuyaux, profilés creux et accessoires correspondants en acier, d’étirage à froid de barres, de laminage à froid de feuillards, de profilage à froid par formage ou pliage, la production de métaux précieux ; la métallurgie de l’aluminium, du plomb, du zinc, de l’étain ou du cuivre et des autres métaux non ferreux ; la fonderie de fonte, d’acier, de métaux légers et d’autres métaux non ferreux ; la fabrication de structures métalliques, de portes et fenêtres en métal, de radiateurs et de chaudières pour le chauffage central mais aussi de générateurs de vapeur, à l’exception des chaudières pour le chauffage central ; la fabrication d’armes et de munitions ; la forge, la métallurgie des poudres, le traitement et revêtement des métaux ; la mécanique industrielle ; enfin, la fabrication de coutellerie, de serrures et de ferrures, de moules et modèles, d’autres outillages, de fûts et emballages métalliques, d’articles en fils métalliques, de chaînes et de ressorts, de vis et de boulons, d’articles métalliques ménagers.

Cette filière métallurgique de très haute technologie privilégie le dynamisme et le savoir-faire de ses métiers où les compétences, optimisées par des formations adaptées aux multiples matériels, sont indispensables aux nouveaux emplois industriels de demain.

Le « développement durable » et la sécurité nucléaire (du fonctionnement des centrales aux traitements des déchets) sont des enjeux primordiaux du monde d’aujourd’hui et surtout de demain. Les métiers de très haute technologie sont tournés vers l’innovation, de la R&D et de la formation optimisée des compétences pour maintenir et développer l’emploi et la performance.

Ce secteur compte des leaders mondiaux tels que Vallourec, Eramet, Alstom, AREVA avec un tissu de PME innovantes et performantes.

EnSavoir+_OFF

Chiffres clés
du secteur

Le secteur de la sidérurgie c’est :

425 000
salariés

 

90 milliards
d’euros de chiffre d’affaires dont
31 milliards à l’export

 

Les entreprises
du secteur qui investissent
en R&D y consacrent
2,6 % DE LEUR CHIFFRE D’AFFAIRES.

 
Source :
L’observatoire de la métallurgie

be09595ce402e31a65d45a221db75eb01111111